Titre de l'article

TVA non applicable, art. 293B du CGI, hors frais de port

Délai de livraison 5 - 7 Jours ouvrés

Utilisez ce texte pour décrire brièvement votre article et ce qu'il offre.

Détails de l'article

Ajoutez ici les informations qui aideront vos clients à choisir l'article adapté à leurs besoins.

Taille ou dimensions

Created with Sketch.

Vous pouvez indiquer ici les dimensions exactes de votre article.


 
Girval, Pierre, sieur de Vigan, était en 1727, sous LOUIS XV, gentilhomme des troupes de la maison du Roi
 
La famille de Girval, originaire du Vigan, implantée en Bourgogne par mariage en 1741,  quelques familles alliées : les Borthon d'Auxonne, les Baudot, et, dans une moindre mesure les Gelyot, Lallemant de Villehaut et de Salins. Les familles de Girval et Borthon ont leurs domaines à Boussenois,  Salives et La Motte-lès-Talmay.
 
En 1876, une partie du fond des archives de la famille  est mis à la disposition de J. Garnier, qui en tira des copies authentiques, et depuis passé à une autre branche de la famille (sans doute Mr. Alfred de Girval, à Fleurey-sur-Ouche). Cette branche e cette famille semble s’être éteinte dans le trosième quart du XIX° siècle.
 
La plaque qui la concerne et qui concerne SALIVES en Côte d’Or est d’une fabrication rustique rurale, elle nous semble avoir été réalisée par un artisan local. Cette petite commune avait 716 âmes en 1836, il s’agissait à l’époque d’un gros bourg puisque Jean Auguste r de GIRVAL y avait obtenu une nomination de percepteur.
 

Aucun élément précis ne nous permet d’indiquer clairement les prénoms  du possesseur du domaine de LERY lorsqu’à été réalisée cette plaque. cette plaque de LERY est de bonne facture LA COMMUNE DE LERY est à l’orée des grandes forêts de Châtillon sur Seine. LERY est un tout petit village de moins de 200 âmes, mais avec une superbe étape au restaurant « LA ROUSSOTTE ».

 
La facture de cette plaque laisse supposer une famille noble, mais sans grands moyens financiers ne permettant ps d'avoir recours aux grands faiseurs parisiens tels que AMELING.


La plaque a subit une restauration pour l'usage : les 4 pontets d'origines ayant cassés, ils furent remplacés par une patte pour passer un baudrier.


La troisième phot montre l’étrange poinçon figurant en creux et relief sous la patte rajoutée en réparation, pratiquement au centre de l’arrière de la plaque 

Created with Sketch.

Décrivez votre article en détail pour donner le plus d'informations possible à vos clients. Soyez original et précis pour améliorer le référencement de vos articles sur les moteurs de recherche.

R6130/7

Created with Sketch.

Vous pouvez indiquer ici toute information particulière concernant votre article, comme d'éventuelles restrictions au niveau de la livraison par exemple .